• 1 / Bilan du Gala Journées des 11 et 12 Avril 2014  

     

    Malgré une baisse de fréquentation notamment lors de la représentation du samedi, le bilan reste positif et presque identique à l'an passé.

    Il a été vendu 123 programmes à 1,50 €

    Le panier garni mis en jeu lors de la tombola a été remporté par Mme Dany GOMONT (tirage réalisé le lundi suivant le gala par un élève de maternelle)

    Pour l'année prochaine, il faudra définir les nouvelles modalités d'organisation du gala et adapter en conséquence les commandes pour la buvette, le stand pâtisseries, sandwichs, chips, brochettes de bonbons... 

    2 / Point sur la fermeture du collège

      

    La Commission des Litiges a rendu sa délibération (voir ci-dessous) : celle-ci confirme la décision du Conseil de la Tutelle Diocésaine de fermer l'établissement à la rentrée prochaine tout en admettant cependant que la procédure prévue par les nouveaux statuts de l'Enseignement Catholique en matière de fermeture et/ou d'ouverture d'établissement n'a pas, dans le cas présent, été respectée.

    L'APEL souhaite faire paraitre dans la presse la confirmation de cette décision, qui suscite toujours incompréhension et colère au sein de l'Ensemble Scolaire. Le soutien de la population et celui des Anciens et Amis a été précieux et nous souhaitons les en remercier. Cet article permettra également d'annoncer la journée Portes Ouvertes à l'école prévue le samedi 24 mai 2014 de 9h30 à 12h00.

    Dans sa délibération, la Commission des Litiges laisse supposer que si notre dossier avait été instruit plus tôt, l'issue aurait peut-être été différente Aussi, un courrier sera parallèlement adressé à Monsieur BALMAND, Secrétaire Général de l'Enseignement Catholique (SGEC) pour lui rappeler qu'il a été personnellement interpellé sur notre situation le 16 novembre 2013, courrier auquel il a répondu fin janvier, soit après la décision du Conseil de Tutelle Diocésaine.

     

           3/ Divers

    Portes ouvertes à l'école

    Samedi 24 mai 2014 de 9h30 à 12h00 dans les locaux de l'école Saint André, 11 rue Jean Rieuf à Massiac.

    Tous les enfants sont invités à participer à cette journée.

    L'APEL sera présente pour offrir un pot d'accueil aux visiteurs et présentation de l'association :

    de 9h30 à 10h30 : Anne et Emilie

    de 10h30 à 12h : Delphine et Isabelle

     

    Voyage scolaire en primaire :

    Visite du Parc animalier d'Ardes sur Couze pour les petits le 20 juin ;

    Visite de Micropolis pour les CP, CE et CM le 17 juin.


    Semaine de l'Europe : le 10 juin pour les collégiens

     

    Sortie botanique : devant le succès de la sortie proposée aux élèves de CE2 et CM le 16 mai dernier avec Sophie Codognet, il est envisagé une sortie familiale (pédestre) le jeudi de l'Ascension. Pour plus de précisions merci de consulter le blog dans les jours à venir.

     

    Soirée anglaise : il est envisagé une soirée de restitution du voyage des collégiens en Angleterre. (date à définir). La projection du diaporama pourrait être suivie comme en 2013 d'un buffet, préparé par l'ensemble des parents, personnels et professeurs, ce qui suppose de connaitre le nombre de participants et ce que chacun peut préparer.

     

    Temps fort avec les élèves du collège. Après les épreuves du Brevet (prévues les 27 et 28 juin) il pourrait être proposé aux collégiens une journée conviviale (avec randonnée le matin, pique-nique et jeux) à laquelle les parents seraient associés en soirée.


    L'APEL à la rentrée prochaine

    Les retraites, bien méritée de notre Présidente, et forcées de nombreux parents de collégiens membres de l'Association des Parents d'élèves de l'Enseignement Libre (APEL), à la fin de l'année scolaire, conduiront au renouvèlement du Conseil d'Administration dès la rentrée prochaine.

    Pour poursuivre son action aux côtés de l'équipe éducative, l'APEL aura besoin que de nouveaux parents s'impliquent au sein de l'association que ce soit en participant aux réunions (4 à 5 par an) ou lors des manifestations (préparation en amont, installation de salles, tenue des stands pâtisseries, buvette...) 

    Comme chaque année, l'APEL offrira un pot d'accueil à l'école le jour de la rentrée scolaire 2014-2015 (le 1er ou 2 septembre 2014). Anne et Céline ont d'ores et déjà indiqué être disponibles. Merci d'avance aux parents qui pourront l'être également.

    Fête de la Création : le dimanche 14 septembre 2014

      

    Prochaine réunion le jeudi 4 septembre 2014 à 20 heures 30.

     

    Voir le Fichier : DeliberationSaintAndreMassiac.pdf 

    A noter que ce n'est pas madame Céline Coumoul qui était présente comme cela est inscrit sur cette délibération mais Madame Béatrice Volle.


    votre commentaire
  •  décembre 2013

    aux COmités DIocésains de l'Enseignement Catholique,

    aux directeurs diocésains,

    au SGEC,

    aux évêques,

    aux autres écoles du Cantal

     

    Madame, Monsieur,

      

    Un collège de 46 élèves ! C’est sûr, ça ne peut que faire sourire les établissements citadins qui ont le même effectif à la puissance 10. 

    - Sommes-nous moribonds pour que l’on décide de notre fermeture ? 

    - L’établissement n’est-il plus catholique ? 

    - Manque-t-il d’ouverture culturelle comme on l’entend souvent pour décrire une réalité rurale ?

    - Y a-t-il un problème de discipline mal gérée ? 

    - Est-il en dépôt de bilan ?

      

    Non, non et non.

     

    Le collège Saint André à Massiac, c’est : des classes numériques, les élèves de 6èmes équipés à la rentrée de netbook ou tablette, 100% de réussite au brevet depuis de nombreuses années, des élèves primés au concours de la Résistance, une attention particulière aux élèves en difficultés voire en situation de handicap, des sorties cinéma, des voyages à l’étranger, des partenariats avec les entreprises et les écoles post-bac, des actions caritatives, un site internet dynamique, aucune dette financière, des bâtiments entretenus, des élèves témoignant de leur bien-être, des enseignants impliqués en lien avec l'école primaire, une APEL active, des bénévoles OGEC engagés, des contributions familiales à la portée des familles plus modestes, des employés OGEC en CDI pour être cohérents avec nos valeurs, des acteurs témoignant de leur foi...

     

    Bref, un établissement compétitif en bonheur ! Car notre force, c'est aussi la faiblesse du petit nombre.

     

    Ses effectifs sont stables depuis plusieurs années. Il a pour seul défaut d’être le reflet de son département. De ceux où l’on aime venir l’été ou l’hiver parce qu’il y fait bon vivre...

     

    Quand l’Enseignement Catholique annonce fièrement 5000 élèves de plus dans nos établissements en France, c’est vrai qu’il y a de quoi être fier.

     

    Un gros établissement qui compte 35 élèves par classe demandera « naturellement » une ouverture de classe avec bonne foi.

     

    Sauf, qu’il n’y a pas toujours de fermeture « naturelle » de classe pour compenser. Et qu’aujourd’hui, sans le savoir, les plus forts font pression sur les plus faibles, inversant les règles de solidarité.

     

    Pourtant, " le fonctionnement solidaire s'impose à tous les niveaux... Il se déploie dans tous les champs possibles d'activité et prend de multiples formes..." lit-on dans les nouveaux statuts de l'EC.

     

    Or, il semble que l’attention aux plus faibles, chère à la pensée sociale de l’Eglise, soit détournée.

     

    La demande des établissements qui ont des élèves sur liste d’attente est justifiée, tout au moins compréhensible mais qu’en est-il du maillage de l’EC pour être présent sur l’ensemble du territoire ? Localement, nous sommes à trente kilomètres du prochain établissement catholique, et notre cas n'est pas isolé, lui. D'autres petits établissements en France connaissent le même sort.

     

    Fermer un collège, c'est aussi affaiblir localement l'école qui y est rattachée. Mais c'est également mettre en difficulté le ou les lycées qui en dépendent. Peu à peu le maillage risque fort de s'effondrer sur lui-même. Est-ce bien ce que nous voulons ?

     

    Alors que le pape François publie, ce 26 novembre 2013 Evangelii gaudium, la réforme qu'il souhaite pour l’Église où il dit non à l’économie de l’exclusion, à la nouvelle idolâtrie de l’argent, à l’argent qui gouverne au lieu de servir, que disent nos choix pour les petits établissements ?

     

    Favoriser uniquement les gros établissements qui ont du mal à vivre en humanité parce que les élèves sont des chiffres, des masses à gérer, ne serait-ce pas donner à l'Enseignement Catholique un « air de Carême sans Pâques », pour reprendre les mots du pape ?

     

    Il nous rappelle encore que la nouvelle évangélisation n’est pas qu’une affaire de catéchèse. Elle doit s’incarner dans la chair du monde d’aujourd’hui. Or, fermer des petits établissements catholiques, c'est ôter une présence d'Eglise dans nos communautés, perdre la dynamique missionnaire de l'établissement.

     

    A terme, même si l'on peut espérer qu'il y ait des exceptions, ne risquons-nous pas de ne laisser vivre que des établissements rentables qui deviendront privés... privés de référence et de sens ?

     

    On ne peut servir Dieu et l'argent...

     

    Osons continuer le rêve. Osons penser une solidarité concrète entre établissements, des parrainages des grands vers les petits, pourquoi pas ? ...

     

    46 élèves pour un seul collège, ça fait sourire.

     

    Ici, ça fait vivre.

    La Communauté éducative de l'école et collège St André

    à Massiac


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique